Le Principe de l’autostoppeur


Une recherche sur l’initialisation des relations humaines


auto-stoppeur

Le principe de l’auto-stoppeur s’exprime de la façon suivante :

“Un auto-stoppeur n’offre jamais rien, même pas un café, à son conducteur”. On pourrait évidemment en écrire des variantes, comme “un autostoppeur ne poussera jamais la voiture qui l’a chargé et qui est tombée en panne, il se mettra simplement un peu plus loin pour continuer à faire du stop”…. Toutes les personnes qui ont déjà pris des autostoppeurs…ainsi que celles qui ont fait de l’autostop elles-même ont déjà expérimenté ce principe, même si elle sont peut-être étonnées de le découvrir écrit pour la première fois aujourd’hui (?). Mais en réalité, comme toute bonne parabole, le PAS est à envisager au sens figuré. L’auto-stoppeur dont nous parlons n’est pas forcément un auto-stoppeur en fait…

Que nous révèle cette observation ?

Beaucoup sur la nature des relations humaines : Le devenir d’une relation dépend fortement des conditions posées au départ. Dans l’exemple caractéristique de l’autostoppeur, la relation est à sens unique : l’automobiliste qui accepte de le charger dans sa voiture sait qu’aucune contrepartie n’est prévue. L’autostoppeur le sait aussi. Bien que rien n’interdise théoriquement une relation d’échange normale de s’établir, l’autostoppeur pouvant par exemple proposer au conducteur/occupants de la voiture de boire un verre pour se détendre, cela n’arrive pas ! Tous les gens qui aident leur prochain sans poser de conditions nettes d’échange au départ devraient réfléchir à cette question. Bien sûr il est “politiquement incorrect” de critiquer l’aide désintéressée… Bien que ce ne soit pas très probable, il peut arriver que des gens que vous avez aidé, ou encore des gens qui ont acheminé votre aide, dans le passé soient un jour en situation de vous rendre un service. Vous serez probablement déçu si ceux-ci font semblant de ne pas vous connaître…

Le PAS peut finalement être vu comme le résultat de toute transaction bancale, déséquilibrée au départ.

Exemples d’application :

L’école

Les écoles et les collèges, voire les établissements d’enseignement supérieur, font à grande échelle les frais d’un important gâchis dû à l’effet autostoppeur. En pratique ce sont surtout les enseignants qui pâtissent de cette situation : les jeunes peuvent de fait entamer toutes ces études sans aucune démarche explicite pour être acceptés comme élèves par ces derniers. Les relations interpersonnelles sont ainsi posées dès le début de la mauvaise manière et il n’y a pas lieu de s’étonner de la fréquence du manque de respect, sans parler des agressions. Les formations, par exemple sportives ou musicales (judo, trompette) dans lesquelles le jeune est obligé de se présenter devant un maître et d’être accepté comme élève n’ont jamais ce genre de problèmes.

Les ONG

Comme on l’a dit plus haut, il est peut-être politiquement incorrect de critiquer ce que font toutes ces organisations d’aide ? Toujours est-il qu’elle sont toutes organisées sur la tripartition : donateurs/secourus/staff. Il serait intéressant de connaître, outre les habituelles statistiques sur l’utilisation de l’argent donné, gage d’efficacité et d’honnêteté :

  • le pourcentage d’ex-secourus qui deviennent donateurs ou staff.
  • Le pourcentage de staff ou ex-staff qui sont donateurs (par rapport à la population globale).
  • Le pourcentage de donateurs qui deviennent staff (par rapport à la population globale).

La théorie du troisième flux

Cette théorie montre l’existence d’un troisième flux dans les relations commerciales ou non. La non-prise en compte de ce troisième flux dans les transactions produit un effet de type “autostoppeur”.

L’effet Christophe Colomb

Un article que j’ai écrit qui traite dela réaction d’un sujet quand la conversation prend un tour imprévu : https://kn0l.wordpress.com/les-pretendues-theories-de-la-conspiration-sont-elles-ridicules/

Antériorité de Benjamin FRANKIN

J’ai écrit cet article en 2009 environ (date à vérifier). En ce mois de mai 2013, en lisant des blogs sur le destin de Mallory et Irvine sur l’Everest, je suis tombé sur un auteur qui accusait d’autres historiens d’être victimes de Dissonance Cognitive. J’étais très content, car j’avais justement cherché en vain peu de temps auparavant, donc apparemment en employant les mauvais mots clés, une théorie psychologique qui aurait pu expliquer la résistance aux idées nouvelles (très curieusement, je suis retombé quelques jours plus tard sur la DC, à propos de l’évolution : http://randomrationality.com/2013/05/21/why-evolution-is-true-with-jerry-coyne/). Soit le terme est en train de devenir à la mode, soit j’ai lu depuis 50 ans des gens qui par hasard n’en n’ont jamais entendu parler ???

Comme je prends souvent le soin de lire aussi la page en anglais, en général plus fournie, la dissonance cognitive, déjà assez peu connue en français (mais elle a sa page Wikipedia comme en 33 autres langues au moment où j’écris) m’a rapidement mené au “Ben Franklin Effect”, totalement inconnu apparemment en dehors de l’anglais, du polonais et de l’arabe….
Mon “principe de l’auto-stoppeur” n’est bien sûr qu’une très proche réplique de l’effet découvert par Franklin, quoique exprimé de manière opposée (négative). L’effet Ben Franklin s’exprime ainsi : “He that has once done you a Kindness will be more ready to do you another, than he whom you yourself have obliged.” Celui qui vous a un jour fait une faveur vous en fera dans le futur plus facilement une à nouveau que quelqu’un à qui vous avez vous même rendu un service. (ma traduction)
Comme je l’ai écrit plus haut, l’effet Franklin est habituellement associé à la théorie plus générale de la Dissonance Cognitive. En gros, au moment où le personnage n°2 consent une faveur gratuite au numéro 1 (même et surtout à contre-cœur) il entre en dissonance  donc il est ensuite obligé de corriger cette dissonance, le moyen le plus simple étant de revoir son estimation, sa cote de la personne 1 en question vers le haut…
Dans le cadre de la théorie du troisième flux, le même effet est toutefois expliqué de manière différente : l’asymétrie de départ dans l’échange de faveur crée un précédent que le partenaire gagnant a tendance, et même intérêt, à conserver.
Très étonnamment  la théorie de la Dissonance Cognitive prévoit aussi des effets similaires à mon Principe de l’Auto-stoppeur en ce qui concerne l’éducation : “For example, researchers have used the effort justification paradigm to increase students’ enthusiasm for educational activities by offering no external reward for students’ efforts: preschoolers who completed puzzles with the promise of a reward were less interested in the puzzles later, as compared to preschoolers who were offered no reward in the first place.[25] The researchers concluded that students who can attribute their work to an external reward stop working in the absence of that reward, while those who are forced to attribute their work to intrinsic motivation came to find the task genuinely enjoyable.”
“Par exemple, des chercheurs se sont appuyés sur le paradigme de la justification des efforts pour accroître l’enthousiasme des élèves impliqués dans des activités d’apprentissage en ne leur offrant AUCUNE récompense extérieure ! Des élèves de maternelle qu’on avait encouragés à terminer des pussles par la promesse d’une récompense se sont montrés ensuite moins intéressés par les puzzles que d’autres élèves à qui on n’avait rien promis ! Les chercheurs en ont conclus que les élèves qui attribuent la raison de leur travail à une compensation arrêtent de travailler en l’absence de cette récompense, alors que ceux qui sont “forcés” d’attribuer la raison de leur travail à leur propre motivation finissent par trouver leur travail intéressant” (ma traduction, le lien de Wikipedia pointe vers l’article originel en anglais)

Comme le savent toutes les personnes qui ont été engagées dans le système éducatif, celui-ci passe son temps à chercher des motivations extérieures au travail des élèves, à leur procurer des aides. Prenons l’exemple du prêt de livres gratuits pour encourager les familles. Selon la théorie de DC/EBF cela revient à les désintéresser de l’étude de ces livres; pour la théorie du troisième flux, qui fonctionne plutôt en termes de valeur et de faveur, cette faveur gratuite revient à enlever toute valeur aux livres prêtés.

150px-Franklin-Benjamin-LOC

Franklin est le gars que vous avez déjà surement vu sur les billets de 100 dollars (dans les films, je ne crois pas que vous ayez déjà tâté d’un vrai 100 dollars…) Il est aussi sur certaines pièces, mais plus connu dans la francophonie pour être l’inventeur du paratonnerre…

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s

%d bloggers like this: